un mouvement social?

D’après Blais et Dupuis-Deri (voir la page des références), ces partisans de la « cause des hommes » prétendent qu’il existerait une « crise de la masculinité » et une « féminisation de la société » qui aurait une cause : les femmes et surtout les féministes.

Ces militants très visibles au Québec mais qui se développent rapidement en Europe représentent un mouvement social : ils écrivent des livres, manifestent, s’expriment copieusement dans les media, intentent des procès à des journalistes et des universitaires féministes, pratiquent parfois l’action directe violente, et harcèlent des groupes de femmes voire des maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale…

Ils ont leurs intellectuels, leurs gros bras, leur nébuleuse de sites internet où ils vont parfois jusqu’à vanter les exploits du tueur de l’école polytechnique (qui avait assassiné 13 étudiantes et une secrétaire au nom de sa haine des féministes) dont ils parlent alors comme d’un «martyr» ou d’un « héros ».

L’idéologie masculiniste n’est pas celle de groupuscules un peu fous mais bien un ensemble d’idées dominantes dans la société (tous les clichés sur les hommes et les femmes) que ces hommes théorisent et défendent aveuglément. Il s’agit donc de pousser un peu plus loin le système pour empêcher qu’il n’évolue dans un sens de progrès et de justice. On parle ainsi de « backlash », de « ressac », de recul en réaction à un mouvement d’émancipation.

Mais certains d’entre eux, comme nous le verrons, vont encore plus loin et donnent des arguments pour défendre la pédophilie.

Alors que les hommes possèdent plus de richesses, d’emplois valorisés, de postes de pouvoir, de temps libre, alors que les femmes sont encore très souvent victimes de violence conjugale, sexuelle mais aussi dans la pornographie, la prostitution etc, il faudrait revenir, d’après ces masculinistes, à un patriarcat décomplexé.

Les hommes devraient redevenir plus « virils », à savoir plus machos, dominants, voire des « prédateurs sexuels » et les femmes devraient retourner à une féminité tout aussi archaïque, concentrant leur maigre cerveau sur le ménage et des enfants…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s