masculinisme et violence conjugale

L’attitude des masculinistes est double face à ce problème : soit ils nient l’existence de phénomène et de son ampleur, soit ils considèrent que cette violence (très majoritairement) masculine est légitime voire provoquée par la victime qui en est coresponsable.

Le Psychologue Yvon Dallaire (que l’on découvre dans le film et sur ce site) a ainsi repris le concept de schismogenèse complémentaire qu’il a dévoyée pour légitimer la violence des hommes qui s’exprimeraient par leurs poings ou bien le silence, là où les femmes auraient, selon lui, le monopole de la violence des mots… C’est donc la faute à la biologie.

D’après lui, les victimes sont coresponsables à la même auteur que leur agresseur…

Yvon Dallaire justifie l’agressivité comme biologiquement masculine, enfermant les hommes et, de ce fait, les femmes dans des stratégies et des rôles essentialistes prédéterminés auxquels il faudrait se soumettre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s