La classe sociale

La violence conjugale concerne tous les milieux sociaux

En France on trouve parmi les agresseurs…
67% d’employés
25% de professionnels de la santé
4% de membres de l’armée ou de la police.

Et parmi les victimes…
12 % de chômeuses
mais aussi 9 % des femmes cadres.

Il n’y a pas de profil type de femme battue ou d’homme violent. Les différentes études sur ce thème ont montré qu’il n’existait pas de facteurs déterminant la violence, il n’y a donc aucun signe avant-coureur qui puisse être repéré. Toutefois, il existe certains facteurs associés qui peuvent contribuer à la développer : un modèle social (parental) violent et des processus psychologiques liés à des traumatismes par exemple. Contrairement à ce que l’on pense souvent (et comme les médias le laissent généralement entendre), ce phénomène n’est pas caractéristique des milieux défavorisés. Les violences conjugales sont perpétrées dans tous les milieux sociaux mais ce sont les jeunes femmes qui les subissent le plus. Tandis que ce sont les femmes séparées de leur partenaire qui subissent le plus souvent du harcèlement moral, la violence sexuelle est principalement le fait des conjoints.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s